Pôle littéraire


Responsable : Jacqueline Bernet

Le pôle Littéraire organise des rendez-vous autour de la poésie, sous toutes ses formes.
Des textes de grands auteurs sont lus, illustrant un thème choisi au préalable, puis on fait connaître les poèmes de nos contemporains de la région. Le public participe en apportant des « morceaux choisis » par lui. En ces temps troublés, la poésie n’est-elle pas une bouffée d’oxygène ?


Prochain café littéraire et poétique : jeudi 12 décembre 2019 à 14h30

Prochain rendez-vous Parlez-nous de livres : jeudi 23 janvier 2020 à 14h30.
Livres présentés : Le Schmock de Franz-Olivier Giesbert
Civilizations de Laurent Binet, grand prix du roman de l’Académie Française
Les renards et les lions de Marcello Simonetta


Plan de la page :
Activités du pôle
Parlez-nous de livres

Café littéraire du 13 juin 2019 – Remise des prix du concours de poésie

Le jeudi 13 juin, le public était très nombreux à l’Hôtel Senecé, pour assister à la remise des Prix du Concours de Poésie, organisé par l’Académie de Mâcon, à l’occasion de la Commémoration du 150e anniversaire de la mort de Lamartine.
Micheline Cotessat, Présidente de l’Académie, prononça le mot d’accueil en rappelant les thèmes choisis : l’Amour, la Nature, qui ont suscité une centaine de réponses et en remerciant le Lion’s Club Doyen de Mâcon, généreux donateur des candidats primés. La séance s’est poursuivie par une interrogation proposée par Marie-Odile Goudet, sur le rôle de la Poésie, à travers des textes de grands auteurs et ceux des auteurs locaux.
Le président d’Honneur, Jean- Michel Dulin, accompagné de Suzanne Chevrot, membre du jury et du Lion’s Club, ont remis les prix attribués de façon suivante :

  • 1er prix: Monsieur Michel Sakharoff de Neuilly sur Seine,
  • 2e prix: Madame Maune Guimbeau de Messimy sur Saône,
  • 3e prix: Monsieur Guy Le Huludut de Pornic.

Un prix ex aequo a été attribué aux élèves des collèges Bréart de Mâcon et Prud’hon de Cluny dont les textes ont été particulièrement remarqués. Les gagnants ont été dotés d’un chèque et de livres.
Les meilleurs poèmes seront publiés dans les Annales de l’année prochaine. Tous les participants peuvent retrouver l’intégralité des réponses reçues en cliquant sur ce lien.

Merci à tous ceux qui, par leurs écrits ou leur aide ponctuelle, ont aidé à faire de cette manifestation un moment de partage et de convivialité.

Café littéraire du 11 avril 2019
Au public fidèle se sont ajoutés des nouveaux venus qui ont été accueillis chaleureusement.
Jean-Michel Dulin avait préparé un superbe  montage sur écran pendant qu’il lisait des poèmes d’Eric Rainer Maria Rilke et une musique de Wagner.
Edward Laffont servait de lien, au piano, entre les interventions et nous avons admiré son interprétation de Chopin.
Ensuite, Micheline Cotessat et Colette Tonneau nous ont raconté l’histoire cocasse d’un perroquet qui vivait au XVIIIe siècle, dans un couvent, et qu’un auteur Baptiste Gresset, a écrite en vers. Ce fut une prestation drôle et magnifiquement lue.
Madeleine Guérin nous a interprété des airs d’opéra (Turandot et La Tosca). Grand moment lyrique.
En deuxième partie, les poètes locaux purent s’exprimer et lire leurs œuvres.
L’après-midi se termina par un goûter très convivial agrémenté de gâteaux délicieux. Merci à tous les acteurs et aux participants.
Prochain café littéraire le jeudi 11 juin qui sera le jour de la remise des prix du Concours de poésie.

Café littéraire du 13 décembre 2018
Le jeudi 13 décembre, à l’Académie de Mâcon, la séance du « Café littéraire » fut réussie et très applaudie par le public venu nombreux.
En première partie, un conte provençal fantastique La bête du Vaccarès nous fut narré. Marie-Odile Goudet avait mis en scène, avec trois autres lecteurs, ce récit, touchant et nostalgique. Gérard Goudet improvisait brillamment, au piano, entre deux lectures. Beau début d’après-midi.
En deuxième partie, un artiste de Cluny, Yanis Taïeb, nous donna un aperçu du spectacle poétique qu’il a monté et qu’il jouera, cet hiver, dans un théâtre parisien. Grand moment d’émotion tout au long des quatre poèmes qu’il déclama.
Puis des poètes locaux nous lirent quelques-unes de leurs productions : Jean-Luc Gonin, Jean-Yves Rodière et Madeleine Guérin. La séance s’acheva sur les « jeux de mots » du talentueux Michel Simier.
Un goûter sympathique mit fin à ce grand moment d’amitié. Merci à tous les participants.

Café littéraire du 31 mai 2018
Le jeudi 31 mai, à 14h30, a eu lieu le dernier Café littéraire de la saison. En première partie, Marie-Odile Goudet et son amie Pascale Barraud ont lu des textes poétiques de prosateurs célèbres. En deuxième partie, Emmanuelle Bernard, présidente de MaMuse, de Marcigny, nous a présenté des textes écrits par les membres de son association. Le public, très fidèle, a écouté avec plaisir et nous nous sommes donné rendez-vous pour le mois de septembre.
Un appel à poèmes a été fait en vue du concours de poésie organisé par Cluny pour le salon du livre des 15 et 16 septembre 2018.
Merci à tous ceux, spectateurs ou orateurs qui font de ces séances un moment de détente ; merci également aux dames qui nous ont régalés de leurs gâteaux. Jacqueline Bernet

Retour au plan de la page

Jeudi 28 novembre 2019
Une douzaine de bibliophiles s’était réunie pour parler de deux livres en particulier : Nous étions nés pour être heureux de Lionel Duroy et Une bête au paradis de Cécile Coulon.
Chacun a pu s’exprimer et, comme d’habitude, le débat s’est ouvert sur des questions de société :

  • Comment se fier à ses souvenirs ?
  • A-t-on le droit d’impliquer sa famille dans un roman autobiographique ?
  • La vie rurale est-elle toujours aussi dure ?

Un échange très intéressant s’en est suivi et la date de la prochaine séance a été arrêtée au jeudi 23 janvier 2020 à 14h30. Plusieurs titres ont été conseillés :

Le Schmock de Franz-Olivier Giesbert
Civilizations de Laurent Binet, grand prix du roman de l’Académie Française
Les renards et les lions de Marcello Simonetta

On peut également parler d’autres ouvrages.

Jeudi 9 mai 2019
Une dizaine de personnes s’était réunie autour de deux livres : L’été des quatre rois de Camille Pascal et Galilée de Berthold Brecht.
Après un exposé du contenu des deux ouvrages et quelques précisions sur la biographie des auteurs, la discussion s’est engagée sur des sujets toujours d’actualité comme le pouvoir politique et le peuple, ou les relations sciences-religion. Le débat fut très intéressant et chacun a pu s’exprimer.
Un verre de l’amitié a clos l’après-midi.
La prochaine séance aura lieu le jeudi 20 juin avec plusieurs propositions de lecture :

Un été avec Homère de Sylvain Tesson
Un été avec Paul Valéry de Régis Debray
Fille de révolutionnaires de Laurence, fille de Régis Debray

Vous pouvez participer même si vous n’avez pas lu les livres retenus.

Vendredi 5 avril 2019
Comme prévu nous avons eu une présentation du livre choisi, par Jacqueline Bernet ; elle a remis le sujet dans un cadre plus contemporain en exposant son vécu au Maroc. Michel Anicet a présenté le livre lui-même : « le médecin de Tolède » de Matt Cohen. Chacun a ensuite expliqué ce que le livre lui avait apporté et posé comme questions.
La discussion a enfin longuement porté sur le problème juif hier et aujourd’hui, sur les contacts de civilisations et sur nos méconnaissances de la réalité de certaines religions.
Monsieur Aiguier termine son intervention concernant Herman Hesse et nous invite à la lecture de B. Brecht.
Personne n’ayant lu le second livre proposé : « il nous faudrait des mots nouveaux » de Laurent Nunez, nous décidons de la prochaine réunion : jeudi 9 mai à 14h30.

Pour le 9 mai, deux livres sont recommandés :
B.Brecht La vie de Galilée, aux éditions de l’Arche
C.Pascal L’été des quatre rois, chez Plon

Venez nombreux même si vous n’avez pas le loisir de lire les livres. A bientôt

Le jeudi 31 janvier 2019, une douzaine de passionnés de lecture s’est réunie autour de Claudine à l’école de Colette. Un débat très intéressant a eu lieu sur le féminisme et la libération des femmes. L’échange a été nourri par les réflexions des uns et des autres.
Bernard Aiguier, professeur d’alle­mand retraité, nous a ensuite entretenus de littérature allemande. Il avait choisi une oeuvre d’Hermann Hesse : Le loup des steppes.
L’après-midi, très convivial, s’est terminé par un petit “verre de l’amitié”.
Le prochain rendez-vous est fixé au vendredi 5 avril à 14 h 30 (et on pas au jeudi 21 mars comme suggéré). Les livres recommandés sont Le médecin de Tolède de Matt Cohen et Il nous faudrait des mots nouveaux de Laurent Nunez. On peut venir sans avoir lu ces ouvrages.

Jeudi 25 janvier 2018, au salon Duréault, les amoureux de la lecture se sont retrouvés pour partager, ou simplement écouter, les choix de nos lecteurs :

  • Jean-Amédée Lathoud nous a parlé de l’ouvrage de Paolo Cognetti, Les huit montagnes, qu’il a aimé pour la description minutieuse et poétique des paysages alpins et pour les deux autres thèmes abordés : l’amitié et la difficulté d’être père.
  • Colette Tonneau est revenue sur un livre paru dans les années 1968, Walden, où l’auteur, H. David Thoreau, raconte son expérience de vie solitaire en pleine forêt pendant 2 ans, 2 mois, 2 jours. Ce qui l’amène à penser que le dénuement est un acte philosophique et la vraie richesse est d’attendre, en soi, le renouvellement du printemps.
  • Michel Anicet nous fait part d’une bande dessinée sur Jacques Prévert de Cailleaux-Bourhis et qui s’intitule Jacques Prévert n’est pas un poète. Puis il nous résume Un fond de vérité de Sigmund Miloszewski qui nous alerte sur l’antagonisme actuel qui persiste, en Pologne, entre juifs et catholiques.
  • Anne-Marie Doucet nous présente Une autre histoire de la littératureJean d’Ormesson rédige de courtes biographies, pleines de sel, sur des grands auteurs connus ou moins connus.
  • Bernard Aiguier nous propose une chronique régulière sur la littérature allemande qu’il connaît bien puisqu’il enseignait cette langue. Thomas Mann serait l’objet de son premier exposé.

Les participants s’interrogent sur la forme à donner au prochain rendez-vous dont la date sera communiquée en temps voulu.
Trois personnes liront Ils vont tuer Robert Kennedy de Marc Dugain et ouvriront un débat sur ce livre. Vous êtes invités à nous faire entrer dans l’univers des œuvres que vous avez aimées ou pas.
Ces séances ne sont pas des “pensum” mais des occasions d’échanges et d’écoute.


Le cercle de lecture du lundi 22 mai 2017 qui réunit une dizaine de personnes nous donna à entendre des commentaires autour de plusieurs livres.
Un débat spontané nous permit d’échanger sur les heurs et malheurs de la colonisation française au XIXe siècle.
Cette expérience sera sûrement poursuivie à la rentrée.

Retour au plan de la page