Pôle Art Roman

Retour à la page précedente

L’art roman, architecture ou sculpture, est une des composantes du paysage bourguignon. L’étude de cet art roman permet de reconstituer l’histoire de cette région au centre-est de la France. De plus, l’analyse plus fine de ces trésors architecturaux et de leur décoration extérieure et intérieure conduit à mieux comprendre la société des 10, 11 et 12e siècles.
L’Académie de Mâcon a toujours compté en son sein, d’éminents spécialistes de cette grande et féconde période. Cette tradition demeure.
A l’heure d’Internet, le temps était venu de rassembler les observations de nos glorieux anciens et, forts des plus récentes études, de mettre à la disposition du plus grand nombre, des fiches de travail susceptibles de diriger vers les sanctuaires les plus notables, touristes, chercheurs, passionnés d’Histoire ou amoureux de la Bourgogne.
Ce site a pour vocation de vivre c’est-à-dire d’évoluer sans cesse. Les remarques, observations et suggestions de tous permettront de l’enrichir.
Bonnes découvertes !


Prochaine réunion : vendredi 24 mars à l’Académie


I – Activités du groupe d’études « Art Roman »

Convocation

Le 24 mars prochain à 14h30, avant la prochaine réunion, Christophe Voros viendra présenter la Fédération Européenne des Sites Clunisiens dont il est le Directeur.

Comptes-rendus des réunions précédentes : 08-01-2016, 31-03-2016, 22-09-2016, 7-11-2016, 12 janvier 2017

Sortie – Voyages

– 2015 : sortie en Charolais pour découvrir deux églises romanes, de style ottonien, Saint-Nazaire à Bourbon Lancy et Saint Pierre à Perrecy-les-Forges.

– 2016 : voyage en Poitou – Saintonge : terre d’élection de l’art roman. A l’occasion de ce voyage, trois personnages ont été étudiés : Sainte Radegonde (Colette Tonneau), Saint Hilaire de Poitiers (Charles Angeli) et Aliénor.


II – D’autres regards sur l’art roman :

Conférence d’Anne-Marie Doucet : Lire le texte.

ROLLIER-HANSELMANN Juliette, La Chapelle-des-Moines de Berzé-la-Ville : image du monde chrétien médiéval. Lire le texte.

L’art roman que nous admirons n’est pas celui de ses concepteurs. Lire le texte de Bernard Laymet

Faire une recherche dans les Annales de l’Académie de Mâcon.

Faire une recherche dans les bibliothèques de l’Académie de Mâcon.


III – Fiches : « Monuments romans »

  • Paray-le-Monial (photo E. Delvarre)

  • Saint-Vérand
  • Sologny

IV – Fichier thématique :

– – – En construction – – –

  • Animaux
  • Chapiteaux

  • Chapiteaux - Paray-le-Monial (Photo E. Delvarre)

  • Clochers
  • Modillons
  • Tympans et portails

V – Galerie de photos :

Visite du vieux Saint-Vincent (Mâcon) le 2 mars 2017 :


VI – Événements et expositions :

Au musée royal de Brou à Bourg-en-Bresse, Marie Madeleine, la passion révélée. Cette exposition nous montre les différentes facettes de cette figure tantôt pécheresse et repentante, tantôt voluptueuse et ascète, mondaine et ermite. Jusqu’au 5 février 2017.

L’Auvergne romane

L’Art roman ne se limite pas à la Bourgogne. C’est évident et nous le savons tous.
En mai dernier nous étions en Poitou Saintonge (inoubliables monuments) et en mai 2017 nous projetons un voyage-découverte en Languedoc. Marie-Thérèse Corbillon peaufine les détails de ce voyage.
A côté de chez nous, sur notre flanc ouest, une autre région se distingue par la richesse de son patrimoine roman : l’Auvergne.
En attendant, sans doute, le plaisir de nous rendre sur place en 2018 (si tout le monde en est d’accord), Madame Nathalie Monio nous rendra visite le JEUDI 15 DECEMBRE à 14 h 30 afin de nous présenter l’Auvergne romane… Orcival, St Nectaire, Notre-Dame du Port à Clermont…
Au pays de la lave volcanique, dure à travailler, comment se présentent les édifices romans ? L’influence de Cluny est-elle perceptible ?
Nathalie Monio est archéologue de formation. Historienne, Historienne de l’art, Nathalie Monio assume volontiers le rôle de guide et d’animatrice culturelle.
Que vous soyez ou non un habitué du Pôle Art roman, vous êtes, bien entendu, les bienvenus à, cette conférence.

Le musée d’art religieux de Fourvière à Lyon rend hommage au peintre : Albert Gleizes et ses disciples : du cubisme à la contemplation Exposition jusqu’au 15 janvier 2017
Albert Gleizes (1881-1953) est un des théoriciens et des représentants du cubisme. Dès la fin de la première guerre mondiale ses œuvres prennent un tournant religieux. Il tente alors de confondre progressivement l’art, la vie et la foi en Dieu. Il élabore une critique de la civilisation occidentale moderne et affirme la supériorité de l’artiste anonyme du Moyen- Âge. Il a contribué à faire redécouvrir l’art roman comme « l’art primitif des chrétiens ».
Le Père Angelico Surchamp, moine bénédictin de la Pierre-Qui-Vire, qui a donné quelques conférences à l’Académie de Mâcon, a été un de ses élèves et disciples et l’a fait connaître à travers la collection Zodiaque. (Du Père Angelico, on peut voir la décoration de la chapelle Sainte Claire de Velée, dans le Parc National du Morvan, représentative du style du peintre).
Albert Gleizes est aussi bien représenté au musée Dini de Villefranche-sur-Saône. www.fourvière.org


Livres et Sites à consulter :