Pôle Archéologie, Préhistoire

Retour à la page précédente
Présidé par Jean Combier

Les personnes pressenties pour participer aux activités du Pôle Archéologie-Préhistoire se sont réunies le 16 octobre 2014 à la bibliothèque Lamartine. Le thème retenu s’appliquait à faire le point sur ce que nous savons aujourd’hui du « Solutréen ». Ce terme nous est familier puisqu’il a repris
le nom d’un village qui nous est proche pour désigner l’une des plus brillantes civilisations de la préhistoire. Que sait-on de celle-ci, née il y a 20 millénaires, lors de la phase la plus rigoureuse de la dernière époque glaciaire ? Les rennes et les chevaux sauvages qui passaient au pied de la Roche lors de leurs migrations servaient alors de cible à des groupes de chasseurs. Leurs armes redoutables, les célèbres pointes de silex en forme de « feuilles de laurier » ont été présentées et manipulées par les participants de cette première réunion ; celles qui ont été trouvées à Volgu,
aux environs de Digoin, sont de véritables chefs-d’œuvre.


Commémoration du 150e anniversaire de la découverte du site de Solutré

Sous la direction scientifique de notre confrère Jean Combier,  Directeur de recherche honoraire au CNRS, notre Académie célébrait  le 1er octobre, avec un très grand succès, cet anniversaire, mettant en lumière nos deux prestigieux confrères, Adrien Arcelin et Henri Testot-Ferry, qui, en 1866 découvraient le premier silex, mettant en évidence l’importance inestimable du site de Solutré dans l’histoire de l’Humanité.

Notre célébration, d’envergure nationale,  présidée par le Professeur Yves Coppens, a mis  en évidence durant toute une journée les valeurs et les missions de notre compagnie.

  • En premier lieu, la transmission des savoirs a permis à nos scientifiques, experts Solutréens, d’accompagner, pendant plusieurs mois des élèves de cinq Lycées de Saône et Loire et d’un lycée de Rhône Alpes. Voir l’exposition pédagogique. Réalisé par Jean Combier, sous l’égide de l’Académie, un très bel ouvrage sur la connaissance Solutréenne (voir le livre) complète cette transmission des savoirs.
  • En deuxième lieu,  nous démontrons le transgénérationnel, car ces mêmes lycées ont  présenté leurs travaux sur le Solutréen, non seulement  à la fête de la Science en 2015 mais aussi devant le Professeur Coppens et les très nombreux  participants  à cette journée de commémoration. Faire naitre des vocations et susciter des échanges entre générations est primordial dans nos missions académiques.
  • En dernier  lieu, cette commémoration a permis de rassembler de nombreux partenaires institutionnels et privés avec et grâce à qui nous avons eu  la joie de partager la réussite de cette journée.

En terme d’Humanisme,  notre Académie a su, autour de ce beau projet, fédérer les énergies et renforcer l’amitié entre ses membres.

Nous avons pu partager cette joie et ce succès avec toutes nos Consoeurs de la Conférence Nationale des Académies en remettant gracieusement à chacune d’entre elles un exemplaire de l’ouvrage sur Solutré réalisé par Jean Combier.

Vincent Lauvergne